26/07/2016

La Belle Compétition

Conseil en communication

Conduire un appel d’offre pour un annonceur n’est pas toujours facile. Et bien souvent, par manque d’encadrement, les démarches mises en œuvre peuvent prêter à interrogation du côté des agences qui répondent « à leurs frais ». 

Les agences ont donc parfois tendance à y renoncer faute de croire à la crédibilité de l’appel d’offre (certains étant lancés pour avoir des idées et des tarifs sans avoir la volonté de changer ou même de prendre une agence !). Ou alors, les agences ne s’y investissent pas complètement, reprenant d’anciennes créations pour ne pas y passer trop de temps.

Tout cela ne sert pas les agences qui perdent de l’argent et indéniablement refactureront ce temps perdu à leurs clients (c’est donc les « bons » annonceurs qui indirectement supportent le coût de ceux qui sollicitent avec abus). Et cela ne sert pas non plus les annonceurs qui n’obtiennent pas de réponses qualitatives ou originales, mais aussi qui n’arrivent plus à solliciter les agences les plus demandées ; celles qui ont du travail et, bien souvent, ne vont pas toujours prendre le risque de répondre.

C’est dans ce cadre que les organisations référentes des agences et annonceurs ont créé “la Belle Compétition”. Une initiative pour donner de bonnes pratiques aux annonceurs et aux agences adhérentes. Le but étant d’établir des appels d'offres plus "transparents", "responsables" et "sincères".

A l’initiative de cette charte, on retrouve les principales organisations représentatives des agences de communication et des annonceurs :

  • l’AACC (Association des agences-conseil en communication),
  • l’ADC (Association design conseil),
  • l’ANAé (Association des agences de communication événementielle),
  • LE SYNTEC Conseil en Relations Publics,
  • l’UDECAM (Union des entreprises de conseil et achat média).

 

Pour les annonceurs c’est l’UDA (Union des annonceurs), l’unique organisation française destinée à protéger les intérêts des annonceurs. 


La charte peut être signée par les agences mais aussi par les annonceurs en quête d’une relation gagnante entre les deux parties. En signant cette charte, KaméléCom s’engage une fois de plus dans une démarche de transparence et d’honnêteté envers ses clients.

Cette charte invite à respecter des critères communs pour assurer le bon déroulé de la compétition. Il est possible de renseigner sa participation à un appel d’offre sur la plateforme prévue à cet effet http://www.labellecompetition.fr/renseignez.html. Vous pouvez retrouver ici les critères sur lesquels l’agence doit s’engager http://www.labellecompetition.fr/PDF/criteres-agence.pdf  ainsi que les critères sur lesquels l’annonceurs s’engage http://www.labellecompetition.fr/PDF/criteres-entreprise.pdf .

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site : http://www.labellecompetition.fr/index.html